•   Eccu u calendariu di a Scola di Cardu per u 2017.

    I zitelli anu preparatu e carte per l'auguri... 

     


    votre commentaire
  •  L'épiphanie à Cardu le 6 janvier 2017

    Les élèves de maternelle et CP ont fabriqué des couronnes pour célébrer l’épiphanie. Dans la cour, ce fut l’occasion, avec les grands, de tirer les rois et de fêter l’anniversaire de Nina De Petriconi, 5 ans. L’année 2017 commence bien !

    A cette occasion, nous avons découvert et appris comment est célébrée l’épiphanie dans notre pays voisin, l’Italie : La Befana. Ils ont appris la chanson de la galette et de la Befana :

    La Storia Della Befana

    La Befana è un'allegra e simpatica vecchietta che la notte tra il 5 e il 6 gennaio, giorno dell’Epifania, si mette in viaggio, in sella alla sua scopa volante, per portare doni a tutti i bambini. Per questo la Befana porta con sé un sacco stracolmo di dolcetti, che userà per riempire le calze che i bambini hanno lasciato appese nelle loro case. I bambini buoni, aprendo la calza la mattina dell’Epifania, troveranno caramelle, cioccolatini e a volte anche piccoli regali come premio della loro bontà. Quelli che non sono stati molto obbedienti nell’anno passato riceveranno dalla Befana anche un po’ di carbone. La Befana è comunque un personaggio molto amato. C’è chi la Befana la immagina con i capelli bianchi, chi con i capelli neri e c'è chi le colora i capelli di turchino, come quelli di una fata ma a parte la tinta dei capelli o il colore degli occhi, tutti noi siamo d'accordo sul suo naso aquilino, sulle sue scarpe tutte rotte e sul suo abito ricoperto di toppe colorate.

    Canzone Della Befana

    La Befana vien di notte 

    Con le scarpe tutte rotte 

    Il cappello alla romana 

     

    Viva viva la Befana!!

     


    votre commentaire
  • Una bellissima sant'Andria cù u Téléthon.

    Ringraziemu i zitelli, i parenti, i paesani, l'Associu Cardu in Festa chi anu permessu un mumentu di spartera  per u Téléthon.

     

     


    votre commentaire
  • Simu stati fieri è felici d'accoglià u Sgiò Merre di Bastia cù Ivana Polisini, Anne Avenoso è Bernardu Cesari indè a nostra scola.

    I zitelli so stati bravi è avianu priparatu certe dumande à u Merre ch'a rispostu cù pacienza è gentilezza !

    U ringraziemu per sta visita piena di spartera.

    Dumande à U Sgiò Merre di i Zitelli di a Scola Bislingua di CARDU. (1/12/2016)


    Bastianu Marchi : « Quale hè u vostru mestiere ? »

    Ferrandi Ella : « Vulite vene à vive in Cardu O Sgiò Merre ? »

    Benedetta Mura : « Quanti figlioli avite ? »

    Ghjuvanna Piaggi : « Cumè si chjamanu ? »

    Camille Monti : « Certi dicenu chi voì, un’andate chè indè in i richi, ghjè vera ? »

    Baptiste Desayes : «Petru, tu aimais aller à l’école ? Moi j'adore...
                                        Mais par contre est-ce que tu aimais faire les devoirs à la maison ? »

    Zara Latrach : « Comment vous trouvez notre école ? »

    Angelina Pieragnoli : « Moi j’étais à l’école de Furiani, année dernière...
                                  Et on avait plein de jeux dans la cour : toboggans, tourniquets, maisonettes, …
                           j’aime mieux mon école de Cardu, mais pourquoi il n’y a pas de jeux dans notre cour ? »

    Emilianu Tavera : « Eiù mi nè futtu di i ghjiochi... l’an dernier j’étais à Gaudin,
                                                                    je préfère vivre au village. »

    Pierre Antoine Bonelli-Tannous : «Moi j’étais à Toulouse l’an dernier, et je préfère ici…. »

     

    Jean Thomas Pietri :"Moi je veux être Maire de Bastia ... comment il faut faire ?"

     

    Nathan Zammataro : " Et ça vous plait ce rôle de Maire ?"

     

    Anthony Guaïtella : " Qu'est ce que vous n'aimez pas dans votre métier de Maire ?"

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • CARDU

    Dumenica u 4 di Dicembre di u 2016

    SANT’ANDRIA in associu cù u TELETHON 

     

     

    A SANT’ANDRIA : en Corse, ce jour symbolise la fin de l’automne et marque par-dessus tout l’attachement populaire aux valeurs de partage et de solidarité. C’est à cette période que les récoltes étaient mises en réserve, et qu’une part était gardée pour les plus démunis. La quête de nourriture à la Saint André permettait ainsi aux nécessiteux d’assurer leur survie tout en épargnant leur dignité.

    De ce fait,  dans la pricantula, on tapait aux portes en demandant à boire et manger.

     

     « Aprite! Aprite!

    à Sant’Andria
    Chì vene da longa via
    Hà i pedi cunghjilati
    è hà bisognu di ricaldassi
    D’un bon bichjeru di vinu »

     

    En cette occasion, nous vous demandons de bien vouloir habiller votre enfant en tenue traditionnelle corse, en mendiant ou en brigand.

    Pour les filles : Jupe foncée, haut en couleur ou foncé, tablier, foulard.

    Pour les garçons : Pantalon foncé, chemise ou gilet, chapeau ou casquette

    Votre contribution pour le goûter, donnez ou apportez :

    ·  Clémentines, mandarines, abricots ou figues sèches, pruneaux.

    · Gâteaux moelleux à la châtaigne, cakes, pain d’épices.

    · Confitures de châtaigne, mandarin, figue ou arbouse.

    · Jus de fruits, eau. 

    I chjuchi gireranu in paese à partesi di 2 ore dopu meziornu.

    I maio, nant’à a piazza di a ghjesa, venderanu Rosule per u TELETHON.    

    Venite numerosi !

     

     

     

    A squadra pedagogica è i zitelli cardinchi 

     

     


    votre commentaire